Extensions lexicales et figures vives: une frontière essentielle