Littérature et peur du peuple aux débuts de la modernité