« Julien Zanetta, Baudelaire, la mémoire ou les arts »