L’oeuvre théologique de Sulaymān al-Ġazzī: un autre exemple de moyen arabe standard?