Quand la microscopie eclaire la clinique