Le début et la fin : évolution d’une relation textuelle dans le roman contemporain ?