Destruction historique et destruction des images : la mémoire en bande dessinée