Le regard de Walter Benjamin sur Le Stryge de Méryon