La coincidentia oppositorum dans "Le leurre du seuil"